vendredi 24 mai 2019

Nouvelle saison, nouveaux joueurs, nouveaux numéros


Salut chers membres,

Les Pats ont communiqué hier la liste des joueurs pour cette nouvelle saison à venir, et qui dit nouvelle liste dit forcement nouveaux joueurs et donc nouveaux numéros!
Parmi ces noms (et ces chiffres) voici les nouveaux (attention, surprises!!):
#47: FB Jakob Johnson
#75: DT David Parry
#77w: OT Cedrick Lang
#77b: DE Michael Bennett
#83: TE Matt LaCosse
#98: DT Mike Pennel
On remarque donc immédiatement le chiffre étonnant de Jamie Collins, qui portera le numéro 8! Je m'attendais plus à le revoir avec le 91 et le 51 (qu'il portait à Cleveland), mais ces 2 numéros étant déjà pris... Mais bon, qui sait cela peut encore changer avant le début de la saison...

A noté aussi que Bolden retrouve son 38, et que Watson délaisse son 82 des Saints pour retrouver son #84 qu'il portait déjà aux Pats il y a quelques années!

Enfin, Demaryus Thomas persiste et signe en revenant au numéro 88 qui avait fait sa renommé aux Broncos (avant de prendre le 87 aux Texans), et Bennett aussi puisqu'il garde son plus récent numéro: le 77 des Eagles sans opter pour son 72 des Seahawks ou 71 (et 91) de Tampa.
Attention, un autre 77 a été attribué, mais en attaque puisque c'est Cedrick Lang qui le portera.

Concernant les rookies, ce sera:
#50: WR N’Keal Harry
#51: CB Joejuan Williams
#52: DE Chase Winovich
#53: RB Damien Harris
#54: OT Yodny Cajuste
#55: OG Hjalte Froholdt
#58: QB Jarrett Stidham
#59: DL Byron Cowart
#60: P Jake Bailey
#61: CB Ken Webster
#63: TE Andrew Beck
#64: RB Nick Brossette
#65: WR Ryan Davis
#66: DB Malik Gant
#67: OL Tyler Gauthier
#68: LB Terez Hall
#69: WR Jakobi Meyers
#70: CB D’Angelo Ross
#71: OT Tyree St. Louis
A noter que les rookies seront donc numéroté dans les 50 et 60 mais que tout ces chiffres changeront sans doute avant le debut de la saison. Je ne pense pas notamment que Harry portera le 50! Et puis le 50 c'est Ninko merde! lol

Voilà pour ce petit point "des chiffres et des lettres" qui vous permettra de suivre les camps d'entrainements en sachant qui est qui! ;-)

Go Pats!


PsychoPats.

mardi 14 mai 2019

Revu d’effectif du coaching staff : Mais au fait, les Pats sont entrainés par qui ?


Quelle intersaison, on a vécu chez les Pats. On peut dire que l’on n’a pas été déçu. On ne va pas revenir ici sur l’ensemble des mouvements de l’effectif, tant ils sont nombreux. On a travers nos différents supports (Blog, Facebook, Twitter, Podcast…) essayé de vous relater un maximum d’information et cela va continuer. Restez donc attentif, tout cela va revenir très vite.

Mais aujourd’hui, on voulait aborder dans ce court article quelque chose que l’on aborde peu et pourtant ils sont à l’origine, également, de tous nos succès.
Vous avez pu le lire dans le titre. On va parler du coaching staff. Pour cela remettons nous dans le contexte:
A peine l’équipe est elle en train de soulever le Lombardi trophée que le premier mouvement dans le coaching staff arrive : le départ de Brian Flores (ex-coordinateur défensif) vers les Miami Patriots (oups!) Dolphins pour un poste de Head Coach. Très vite Chad O’Shea (ex-WR coach) le rejoint en tant coordinateur offensif. Il sera accompagné par notre ex-assistant QB coach Jerry Schlupinski. Brian Flores pourra aussi s’appuyer sur Josh Boyer (ex-CB coach). Ainsi on ne dénombre pas moins de 4 départs en direction de la Floride pour rejoindre ce qui semble devenir une énième filiale des New England Patriots après celles dans le Tennessee et à Detroit l'an dernier.
A l’ensemble de ces départs, on ajoutera la non-reconduction du contrat de Brendan Daly qui s’est envolé vers les Kansas City Chiefs.
Comme vous pouvez le remarquer avec tous ces départs, l’intersaison côté du coaching staff est digne d’un très bon épisode de Games of Thrones (pour rester dans l’actualité). Mais alors qui pour remplacer tous ce beau monde parti. Alors oui, toi, fan des Pats qui est en train de nous lire qui considère que Bill est le GOAT du coaching à tel point qu’il pourrait même s’occuper de la gestion des tablettes sur le banc de touche.

Bill a toujours eu une équipe sur laquelle s’appuyer et cette saison ne fera pas exception. De gros changements sont survenus, laissez nous vous présenter les principaux mouvements:
Côté défense, la plus grosse arrivée est celle de Jerod Mayo, notre ancien Linebacker. Il viendra apporter toute son expérience et tout sa hargne à notre escouade. Il occupera le post de coach des LB. Imaginez Hightower entrainé par Mayo, tous cela laisse songeur.
Voici d’ailleurs ces premiers mots lors d’un des premiers points presse de cette intersaison. (Point presse qui a regroupé plusieurs coachs, il y a quelques jours): 



(Traduction made in FCFNEP)

(Voici aussi l'interview de ce même joueur il y a quelques années par notre President le PsychoPats: https://fcfnep.blogspot.com/2012/01/exclu-tchat-entre-le-psychopats-et.html )
En défense, on a la monté en grade de DeMarcus Covington au poste de coach des linebackers externe. Il va apporter son expérience pour le pass rush. Bret Bielema (ex-HC de l’équipe NCAA d’Arkansas, il y peu de temps de cela) passe d’un rôle d’assistant défensif à celui de coach de la ligne défensif. On ne parlera pas du très court passage Greg Schiano, il est venu aussi vite qu’il est reparti. Il a démissionné pour des raisons personnelles seulement quelques semaines après sa nomination, et nous étions une nouvelle fois au sein de ces discussion avec le FCFNEP, puisque nous avions parlé de son éventuel départ sur nos supports et reseaux sociaux quelques jours avant qu'il ne soit officiel.
Du côté de l’attaque, c’est d’où provient la plus grosse surprise de cette intersaison, c’est la double casquette attribuée à Joe Judge. Ce dernier, qui a réalisé un super travail ces trois dernières années avec la spécial team, est maintenant coach des équipes spéciales et coach des receveurs. Arrêtons-nous quelques secondes sur lui avec notamment sa réaction en interview. (Traduction toujours made in FCFNEP)


On va profiter des différentes interviews qu’il y a pu avoir pour vous offrir ce passage de l'ami du FCFNEP: Dante Scarnecchia, au sujet de notre jeune joueur Isaiah Wynn, drafté l’an dernier mais qui a été blessé toute la saison passée.


Pour conclure, voici l’équipe sur laquelle Bill va s’épauler pour encore tirer le maximum de son groupe afin d’amener la franchise, on l’espère tous, encore une fois vers les sommets.





En attendant les prochaines actus sur les Pats, restez connecter sur nos différents supports: Facebook, Twitter, Instagram, Blog, Podcast, Forum,...
Go Pats !!!


Texte de Cedric de L.A - Correction et ajouts de Le PsychoPats - Traduction de Igor le Gator.

dimanche 28 avril 2019

Analyse 2eme tour: JoeJuan Williams



Allez, on poursuit!

Hier, c’était un article (qui je l'espère vous aura plu) sur notre premier choix de draft: le receveur Harry d'Arizona, il est maintenant temps de se pencher sur nos choix suivants.

Commençons tout d'abord par notre choix du second tour, le CB JoeJuan Williams de Vanderbilt:

Honnêtement, autant je connais de nombreux joueurs NCAA et regarde de nombreuses universités lors de la saison NCAA, je ne regarde que très peu celle-ci et par conséquence ne connais que très peu ce joueur.
Mais de ce que j'en ai vu (lors d'un seul match la saison dernière) et de ce que j'en sais, ce joueur n'est pas de la trempe de Williams de LSU, mais se rapproche néanmoins de celle d'un Baker de Georgia ou de Love de Notre Dame, c'est à dire d'excellents cornerbacks!

Classé dans les 10 meilleurs CBs du pays, c'est à coup sûr une bonne pioche, dans un secteur de jeu ou il faudra dans tous les cas se renforcer. En effet, McCourty frère n'est plus tout jeune, et hormis Jones et Jackson, les jeunes ne sont pas non plus légion dans notre roster. On pourrait parler de Dawson, sauf que nous ne savons pas vraiment s'il aura le niveau, et s'il atteindra celui que nous espérons tous. Quoi qu'il en soit du sang neuf, et une autre option si Dawson venait à ne pas faire l'affaire est une bonne chose. Il y aura de beaux duels de CBs a suivre en camp bientôt!

Le problème majeur de ce joueur sera sa jeunesse. Il quitte en effet la fac pour se présenter à la draft il y a quelques mois seulement en junior (suite à des problèmes d'inscription), et manque donc forcement de maturité et d'expérience. Saura-t-il se faire au grand bain de la NFL, tout autre ambiance et surtout tout autre jungle? On l'espère.

Williams lors de sa saison freshman a joué 13 matchs (comme remplaçant) mais a quand même réussi a collecter 19 tackles (dont 4 dans le bowl qu'a joué son équipe), 1.5 pour perte et 2 pass avortées.
Il a par contre débuté comme titulaire les 13 matchs de sa saison sophomore et la termine avec la bagatelle de 39 tackles, 2.5 pour des pertes, et 10 passes détournées.
Mais c'est surtout lors de sa saison suivante qu'il va marquer les esprits.
Jouant dans l'une des plus difficile conférence de football universitaire (la SEC), il a pour habitude d'affronter les meilleurs WRs (D.K. Metcalf, Brown, Samuel...) et s'en est souvent plutôt bien sorti. C'est ainsi qu'il est élu comme joueur de l'équipe "second-team All-SEC" par l'association des coaches de cette division, aprés avoir enregistré 61 tackles (dont 2 pour perte), 4 interceptions et 14 passes détournées, le tout en 13 matchs encore.
C'est lors de cette saison qu'il a commencé à réellement séduire les recruteurs, en montrant notamment un réel gros potentiel de progression. Bill aurait d'ailleurs été impressionné par le jeune homme à ce moment là...

Il s'agit donc là d'un vrai parie sur l'avenir, qui ne dévoilera pas tout son potentiel tout de suite, ne nous attendons pas donc à le voir sur les terrains dés cette saison, mais d'ici un an ou 2 il pourrait devenir intéressant à voir jouer et à évoluer dans un système de jeu dans lequel il aura littéralement "grandi". Peut-être un futur très bon si cette progression se fait de manière correcte...

Autre point positifs du joueur: son habitude d'affronter de gros receveurs, de grands receveurs et le tout dans des matchs couperets et une grosse ambiance. Son mental sera primordial dans la suite de son parcours, il en possède un d'acier.

Il possède aussi une capacité a bien utiliser sa taille (1m90) lors des duels, sa hargne dans les airs ou il peut se montrer même assez agressif (il en faudra en NFL).

Par contre, je l'avais remarqué dans le seul match que j'ai vu de lui cette saison, il est un peu lent. Nous risquons donc de le retrouver dans ses premiers temps sur le terrain, sur des tactiques niquel ou dime, plutôt au centre du terrain, tout d'abord plutôt en couverture de TEs par exemple, c'est à dire des gros gabarits en utilisant lui aussi sa grande taille; pour peu à peu selon les années et s'il comble ce déficit, peut-être davantage le voir sur les cotés.
A suivre donc, mais il faudra progresser dans ce secteur là, sinon, cela pourrait se retourner contre lui.

Enfin, Williams en plus de posséder de beaux réflexes (il est connu pour avoir toujours une main qui traine pour dévier des ballons approchant de sa zone), possède une capacité à bloquer qui pourra beaucoup aider les Pats dans leur système de jeu, mais ça n'est pas tout, le joueur comme je le disais plus haut est connu pour posséder un mental d'acier. Il peut en effet totalement se prendre un big play et dans l'action suivante sortir un gros jeu. Rien n'altère sa confiance, et ça, en camp et en NFL de manière générale, ceci vaudra de l'or.

Quelque fois, à l'inverse il peu se montrer un peu impatient, et vouloir justement réaliser ce big play, mais comment lui en vouloir, et n'est-ce pas finalement le revers de la médaille..?

Enfin, quelques ajustements devront être mis en place. Il s'est quelques fois retrouvé lors de son année junior à sembler un peu perdu sur le terrain. Là encore, ce sera à force de travail et de persévérance que notre jeune CB arrivera à avancer petit à petit au sein de cette équipe et de cette ligue...

Mais vous verrez, je pense qu'on ré entendra parler de ce joueur dans 2-3 ans... et en bien.

Bienvenu à toi quoi qu'il advienne JoeJuan! Et Go Pats!


PsychoPats.

samedi 27 avril 2019

Analyse 1er choix de draft: N'Keal Harry


Ça y est la draft est lancée et bien lancée!

Il y a quelques jours je discutais avec certains d'entre vous et annonçais le choix d'un receveur pour les Patriots. Certains m'ont alors regardé bizarrement, et je leur expliquais alors que l'épisode Josh Gordon suivit de la retraite prématuré de Malcolm Mitchell nous obligeaient à pencher vers cette option. Ce à quoi l'un d'entre vous m'a répondu qu'il comprenait mais voyait plus Bill prendre un WR au second tour. Chose à quoi j'ai répondu, que c’était possible effectivement, sauf s'il ne voulait pas laisser passer l'un d'entre eux. Puis le lendemain j'ai changé mon fusil d'épaule (comme quoi vous voyez je suis très influençable! lol) et ai penché plus pour le choix d'un lineman défensif. Ce à quoi là encore certains m'ont dit que j’étais fou! lol
Visiblement donc Bill est aussi fou que moi puisque il a opté pour ma première idée et a choisi un receveur, celui de l'université d'Arizona: N'Keal Harry.

Ce choix a alors tout de suite été commenté sur nos différents supports et réseaux sociaux, et j'ai pu lire beaucoup de critiques. J’étais surpris puisque ayant imaginé comme je vous l'ai dit, Bill drafter un receveur, je ne comprenais pas bien la surprise d'une majorité d'entre vous. Mais j'ai ensuite compris que c’était davantage le choix du joueur qui était critiqué que le poste de receveur. J'ai là encore été assez surpris. En effet, pour suivre les Pats depuis plus de 30 ans j'ai l'habitude de voir des choix étranges, et depuis 20 ans que nous avons Bill peut-être encore plus!
Comment être encore surpris par les choix surprises de Bill? lol
Je me suis alors dit que c’était peut-être de jeunes membres qui finalement ne sont pas habitués à cela, et qui espèrent plus voir des joueurs de renom que des joueurs vraiment adaptés à notre système de jeu et la façon de voir le football pour Bill et les Pats.

Ainsi, outre le prénom imprononçable de ce joueur, je suis pour ma part très heureux de l'avoir vu choisi par Bill. En effet, on va revenir plus tard sur ses qualités athlétiques et sportives, mais il faut d'abord comprendre que Bill choisit toujours ses joueurs avant tout pour leur capacité à intégrer un plan et un projet, un projet qui est celui de la franchise et uniquement celui de la franchise, celui qui oblige les joueurs à un comportement irréprochable et investi totalement, qui les oblige à mettre leur égo de coté au service des New England Patriots, et c'est comme ça depuis plus de 20 ans maintenant. Harry est en cela le receveur que nous devions drafter.

Car non, le football n'est pas que des stats, non OBJ ou Ezekiel Elliot ne sont pas ceux qui soulèvent les trophées et non les équipes qui ont le plus de "stars" dans leurs rangs ne sont pas celles qui vont le plus loin en play-offs.
Pour rappel, les Pats sont l'une des équipes avec le moins de probowlers dans l'équipe... Et pourtant, ça ne les a pas trop empêchés de soulever le Lombardi une nouvelle fois. C'est aussi l'une des équipes ayant drafté le moins de joueurs devenus probowlers ces dernières années. Là encore, que les autres équipes se régalent au Pro Bowl, on leur laisse avec plaisir, nous on préfère un autre "Bowl"...
Tout ça pour dire quoi? Pour dire à tous les septiques de faire confiance tout d'abord à Bill, et ensuite de voir plus loin que les stats, les muscles et les jolies photos sur Instagram.
Nous ne voulons pas de stars à Foxborough, nous voulons des bosseurs qui donneront tout pour "l'organisation" (comme disent les américains), c'est à dire tout pour l'ensemble du club. Pas pour l'équipe, non, pour la franchise dans sa totalité. Du ramasseur de ballons, à l'employé de bureau jusqu'au plus haut sommet de la pyramide. C'est ça les Pats!
Et ne sommes nous pas rassuré quand nous entendons de la bouche du joueur: "Je ferai tout ce que je peux faire pour aider l'équipe". "Tout ce que le coach voudra que je fasse, je le ferai. Jouer en équipe spéciale, en attaque, n'importe ou, je le ferai pour l'équipe."? Moi je le suis en tout cas...

Mais parlons un peu du terrain maintenant:

Harry, c'est au delà de ce joueur dévoué à l'équipe et à la mentalité parfaite pour notre franchise que je viens de décrire, un joueur qui a une gnaque énorme sur un terrain.
"Je joue avec beaucoup de passion", "Quand la belle est en l'air je sacrifierais tout pour l'attraper" expliquait-il notamment.
Un joueur sur-motivé donc, qui peut haranguer la foule comme pousser un coup de gueule sur ses propres coéquipiers s'il le faut. En gros c'est un énorme gagneur.
Là forcement, ce rôle-là sera mis de coté, car ce sera lui le rookie, lui le "nouveau". Nul doute qu'il saura se plier à son rôle, mais je ne m'inquiète pas non plus du coup sur sa capacité d'adaptation et celle à devenir d'ici 4 ou 5 ans un vrai leader de l’équipe. C'est donc un pari aussi sur l'avenir qu'ont fait ici Belichick et Kraft. Un franchise player en puissance, c'est à dire à peu prés tout l'inverse d'un nouveau Aaron Dobson ou Chad Jackson, comme j'ai pu le lire sur certains réseaux sociaux...

Autres points positifs de ce joueurs: la taille de ses bras, son instinct naturel du catch, ses mains, sa capacité à s'adapter, très dur a tackler après réception, ses blocs, son physique et ses retours de punt.

Ses points négatifs sont eux: son manque d'expérience sur les tracés rapides et/ou en profondeur, son habitude à chambrer son adversaire sur le terrain (attention en NFL), son manque d'expérience à joueur dans le froid du Massachusetts, et sa difficulté à bloquer sur certaines tactiques défensives de l'adversaire.

Donnons quelques chiffre maintenant:

N'Keal est le premier receveur que nous draftons depuis... 23 ans (Terry Glenn en 1996 - :-( RIP).
C'est aussi a 21 ans un beau bébé d'1m93 et pèse 96 kgs.
Et c'est, avec cette corpulence là(!), un receveur qui a capté: 73 réceptions pour 1,088 yards et 9 touchdowns l'an dernier aux Sun Devils d'Arizona!
Les courses écrabouillant tout sur son passage de Gronk vous manquaient? Ne vous inquiétez pas, celles de N'Keal arrivent bientôt, et elles vont vous régaler croyez-moi...

Il faut aussi noter quelque chose de primordial dans ce choix de draft, c'est le fait que Harry soit aussi un joueur qui a su s'adapter. En effet, Harry a vécu 2 système de jeu dans ses études avec un changement de coach au milieu de son parcours universitaire. Dans les 2 systèmes, il a su tirer le meilleur de lui même et rester à un top niveau. Et ça, c'est forcement quelque chose qui a plu à Belichick.
Mais Bill a dû aussi être sensible aux performances de Harry au Combine. En effet ce dernier avait impressionné les observateurs, avec notamment un superbe 4.53 au 40-yard dash.
Harry avait fait aussi une visite à Foxborough il y a quelques semaines, et visiblement le courant était bien passé entre les 2 hommes. "J'ai eu un très bon feeling avec le coach" avait-il dit à sa conférence de presse après la rencontre.
Là encore c'est quelque chose de primordial, et comprenez bien, vous qui lisez ces lignes, et notamment les plus jeunes, que ceci est un élément bien plus important que des stats plus flashy. Un joueur avec de meilleures stats qui n'entre pas dans un schéma tactique ou qui ne s'entend pas avec un coach, est un échec assuré. Ici, on a peut-être un futur grand, en tout cas sans doute un joueur dont le nom devrait être floqué sur beaucoup de maillots portés au Gillette ces prochaines années. Vous verrez...

Mon analyse personnelle maintenant est la suivante (et vous allez vraiment comprendre maintenant pourquoi je ne suis absolument pas surpris par ce choix): Grand, costaud avec de superbes mains, c'est le stéréotype du WR puissant qui nous manquait. Bill nous prépare pour moi à coup sûr de nouveaux plans de jeu...
Oui nous avons perdu un TE de renom, mais avec ce receveur dans un tout autre style que Edelman, Hogan ou même Gordon, on a là une nouvelle arme qui saura apporter de nouvelles possibilités à l'escouade offensive et au staff.
Mais, je vais même aller plus loin: vous savez bien qu'en NFL, on pousse de la fonte, on se muscle, on mange de bons produits qui augmentent la masse musculaire et on se développe tout simplement et naturellement aussi car à 21 ans, on ne peut que s'épaissir. Ainsi on augmente sa corpulence physique de manière importante de la NCAA à la NFL. Je suis donc intimement persuadé qu'avec cette masse là déjà actuelle (Lombardi dit de lui: “Quand il a la balle dans les mains c'est une bête!”), le fait d'augmenter sa masse musculaire et son poids, Harry va littéralement se transformer en "receveur-TE".
Vous voyez "le truc" venir?
On a perdu Gronk? Oui, mais on a gagné un WR énorme, grand et puissant à 21 ans, qui va devenir encore plus énorme, encore plus puissant à 23, 24, 25 ans; le tout avec des mains de velours, et surtout je ne vous en ai pas encore parlé: avec une capacité excellente à faire des blocs pour les RBs!!!
Oui, l'une des qualité majeure de ce receveur est sa force sans le ballon.
Vous me direz "oui, en même temps avec ce physique, pas surprenant!", et bien c'est ça.
Vous voyez "le truc" encore plus venir là??
Et si en plus je vous dis en plus que Harry est très fort aussi après réception (ce qui est là aussi un peu la marque de fabrique des Pats en attaque), vous comprenez là encore là ou je veux en venir... Bill a choisi un joueur pour palier l'absence de Gronk ces prochains mois. Pas tout à fait dans le même registre certes (parce que de toutes façons on ne remplace pas un Rob Gronkowski), mais quelque chose qui pourrait bien s'y apparenter, dans un autre style. Ca y est, là c'est bon j'en suis sûr: vous voyez "le truc"! ;-) ..et vous comprenez alors peut-être aussi le choix de ne pas avoir drafté un TE comme beaucoup le prévoyaient...

Quoi qu'il en soit nous devrions avoir très vite un aperçu de tout ce que je vous dit là lors des prochains camps mais aussi d'ici quelques mois lors des matchs de pre-saison. En effet, avec toutes ses qualités je pense que Harry devrait s'intégrer parfaitement et surtout très rapidement dans le schéma tactique de McDaniels et Belichick.

Notons enfin pour l'anecdote, que Harry est originaire des îles grenadines. Il sera ainsi le premier joueur originaire de ces îles possédant moins de 100.000 habitants à jouer en NFL.
Après Michel l'an dernier originaire d'Haiti, voici donc un nouveau joueur provenant des Caraïbes.

Voilà ce que je pouvais vous dire sur notre premier choix de draft. J'espère que vous êtes maintenant rassuré, vous l'avez compris, je suis pour ma part très content de ce choix et je souhaite la bienvenu à ce gros bébé en Nouvelle Angleterre!

GO PATS! GO N'KEAL!


PsychoPats.

mardi 23 avril 2019

Analyse calendrier 2019-20


Salut chers membres,

Ça y est, le calendrier est tombé y a quelques jours. Comme toujours nous nous sommes décarcassés pour essayer de vous avoir des news les plus chaudes possibles, et nous avions ainsi réussi à obtenir le calendrier avec les dates des matchs avant tout le monde de manière quasi parfaite (2 erreurs seulement). Merci pour ça, à mes amis sur place sans qui rien de tout ça n'aurait été possible.

Allez, ne perdons pas plus de temps et analysons tout ça.

L'an dernier j'avais déjà tenté l’exercice, et le résultat avait été assez concluant puisque mon prono était de 12-4 (avec quelques belles prévisions, notamment la défaite aux Lions) et que la fiche finale fût de 11-5. Ainsi, je vais retenter cette saison de faire au moins aussi bien!

C'est parti!

Alors, tout d'abord, j'ai beaucoup lu sur les réseaux sociaux que notre calendrier était facile. Je ne suis absolument pas d'accord avec ceux qui écrivent ça. Pour moi il n'est pas simple du tout, et pour avoir échangé pas plus tard que cet après-midi avec un ancien joueur des Pats sur Messenger, je peux vous dire que je ne suis pas le seul à penser cela...
Non, avec comme adversaires: les Steelers contre qui nous avons perdu l'an dernier, les Chiefs les favoris pour le titre, les Browns nouvelle équipe préférée des 3/4 des bandwagons ou les Ravens au programme, je vois mal comment on peut trouver ce calendrier "facile"!

Mais analysons un à un chaque match:

- Week 1: Patriots vs Steelers:

Le match que nous attendons tous déjà. La rivalité la plus chaude de l'AFC de ses dernières années. Le retour de nos Pats au Gillette depuis le titre. Le match de la 6eme bannière exposée au public.
Tous ces éléments suffisent à déjà nous faire saliver et déjà à créer de la pression sur nos joueurs.
Mais avec le départ de Bell, de leur WR vedette (A.Brown) et les critiques qui ont plu sur Big Ben, les Steelers risquent d'être encore plus sous pression que nous. Après nous sommes en avril, les Steelers sont en crise, mais le seront-ils en septembre? Personne le sait.
Quoi qu'il en soit, nous serons chez nous, et nous n'aurons deja pas droit à l'erreur. Nous avons l'habitude de repondre présents dans les matchs importants, il en sera un. Je mise donc sur une victoire des Pats.
1-0

- Week 2: Dolphins -Patriots:

Aie, aie, aie, je craignais de voir cette affiche à ce moment là de la saison, la voici.
Oui, j'en parle quasi une année sur 2, mais c'est un fait: il est quasi impossible de tenir 4 quart temps lors d'un match de football en Floride en septembre. La chaleur et l'humidité sont telles que les corps de nos joueurs du Massachusetts suffoquent à l'amorce du 3eme quart.
Ce sera donc difficile au premier week, mais peut-être encore plus lors du second.
Notre chance c'est que les Dolphs sont vraiment mauvais cette année, et que je ne les vois pas nous battre avec les QBs qu'ils possèdent actuellement...
Alors là encore qu'en sera-t-il en septembre? Auront-ils drafté un jeune QB prometteur qui aura fait déjà ses preuves en pre-saison et qui pourrait nous poser des problèmes? Je ne sais pas, mais quoi qu'il en soit, si ça reste comme ça, je nous vois l'emporter malgré la chaleur dans les tropiques.
2-0

- Week 3: Patriots - Jets:

De retour à la maison, nous affronterons ceux qui pour moi seront nos plus gros rivaux dans la course au titre de la division. En effet, beaucoup de spécialistes misent sur les Bills, je serai pour ma part plus vigilent quant aux new-yorkais de notre poule...
Les Jets se sont en effet bien renforcés lors de cette intersaison, et si Bell ne fait pas des siennes et que la mayonnaise prend, ce sont eux dont il faudra se méfier cette année.
Troisième match et un troisième match loin d'être évident donc...
Je nous vois l'emporter néanmoins, mais difficilement.
3-0.

- Week 4: Bills - Patriots:

Nouveau déplacement, et quel déplacement, contre nos ennemis de toujours, les bisons de l’état de New-York.
Les Bills et notamment leurs fans se sentent déjà pousser des ailes et se voient déjà comme ceux par qui la chute des Pats viendra.
Ils n'ont pas tord. Les Bills chez eux sont toujours un match difficile, et je vois ce déplacement mal tomber dans le calendrier. En effet, après 3 gros matchs, l'équipe se relâchera, surtout si comme je le prévois, nous en sommes à 3-0 à ce moment là avant de les affronter. Cela pourrait être un match piège donc, en tout cas ça en a tout l'air.
Je nous vois donc bien chuter lors de ce déplacement...
3-1.

- Week 5: Redskins - Patriots:

Nous affronterons cette année les équipes de la NFC East. L'une de mes préférée. En effet, vous savez que je suis toujours de loin les Cowboys, et ce depuis toujours. Je connais donc bien cette division, et je dois avouer que si y a bien une année durant laquelle j'aurais bien aimé éviter cette poule, c'est bien celle là! Les Eagles champions y a 2 ans (on s'en souviens tous), les Cowboys en forme comme cela faisait longtemps qu'ils ne l'avaient plus été, les Giants autre équipe détestée de NYC contre qui nous avons toujours du mal, et enfin ces Redskins dont nous ignorons à peu prés tout. Une équipe dont peu de monde parle mais qui fait son petit bonhomme de chemin en tentant quelques coups et en finissant avec quand même 7 victoires l'an dernier. Ces coups fonctionneront-ils davantage cette saison? Je ne sais pas, quoi qu'il en soit j'aurais préféré les affronter à la maison. Là il faudra se déplacer, et ce sera le 2eme déplacement en 2 matchs! Pas facile donc.., mais à la porté de nos Pats.
De plus, si défaite à Buffalo il y a eu, il faudra gagner celui-ci absolument.
Pas possible autrement: 4-1.

- Week 6: Patriots - Giants:

Et voilà que le piège Redskins est écarté et que nous voyons déjà se pointer à l'horizon la date que nous avons tous surlignée sur nos agendas: le match face aux Giants!
Je vous avoue que s'il y a un match que j'aimerais aller voir cette année, c'est celui là! "Mais non, non, et non, ça suffit Psycho, reste calme, ne craque pas, tu reviens à peine du Super Bowl bor***!!!" Voilà en substance ce que je me dis tous les jours depuis que le calendrier est tombé et que je vois du coin de l’œil cette date du 10 octobre au Gillette...
Ce match sera donc plus que particulier pour un grand nombre de fans. Tellement longtemps que nous n'avons plus affronté notre bête noire. Celle de ce maudit Super Bowl 2007... De ces maudits Super Bowls...
Mais je dois avouer qu'il aura pour moi une saveur encore plus particulière avec la venue de l'une de mes idoles, un certain ex coureur de Penn State...
Rhaaa... Saquon... Pourquoi? Mais que ce sera dur de te voir en face et de souhaiter te voir écrasé par Hightower ou Bentley. Mais c'est comme ça, et c'est peut-être ça qui peut me motiver à ne pas craquer: je ne veux pas voir ça!!! lol
Quoi qu'il en soit, nous sommes meilleurs qu'eux. Nous devrions l'emporter... Et là, je me dis: rhooo, battre les Giants, je veux voir ça! "Mais non, non, et non, ça suffit, ...."
5-1

- Week 7: Jets - Patriots:

Vous le croyez ça? Enchainer après avoir reçu les Giants, avec un déplacement sur le terrain de l'autre équipe de New-York?
Et après, certains trouvent notre agenda facile???
Attention, nouveau match piège!!! Déplacement périlleux contre, vous le savez, j'en ai parlé plus haut, ceux que je considère comme nos principaux rivaux en AFC East.
Je vois là donc un match difficile. Seront-nous capable d'enchainer un 3eme match sans défaite? J'ai un doute sur celui-ci.
Les matchs de division sont toujours difficiles. Ceux face aux Jets peut-être encore plus. Mais contre ces Jets là, et chez eux de surcroit, je pense que ça devrait l'être encore plus...
Tout est donc réuni pour nous voir chuter une seconde fois.
5-2.

- Week 8: Patriots - Browns:

LE match des bandwagons. Nous aurons environ tous les USA contre nous et même tout le reste du monde. Tous tellement préts à dire "moi j'etais fan avant 2019, même que j'etais fan la saison à zero victoire!" Pfff... Tu parles!
OBJ par ci, Mayfield par là... J'en peux déjà plus 6 mois avant, j'imagine ce que ce sera à ce moment là.
Sauf que pour moi, autant je vois les Jets dangereux, autant je vois Cleveland totalement sur-évalué, et ne crains donc absolument pas ce match. J'étais au Gilette la dernière fois que nous les avons affronté, c’était en 2013, et ce fût tout simplement le plus beau match en terme de suspens auquel il m'est été donné d'assister. Digne du Super Bowl LI, un autre match de légende, que tous ceux qui ont eu la chance de le voir s'en souviendront forcement ad vitam æternam.
A l’époque les Pats s’étaient laissé surprendre durant 3 quart-temps avant de décider de faire THE come-back dans un stade au bord de l'implosion. Là ce sera différent, les nouveaux Browns font trop le buzz pour que Tom et les siens se laissent surprendre. Ils seront concentrés comme jamais, avec à cœur de prouver que les strasses et les paillettes n'ont pas leur place à Foxborough. Nous gagnerons, et OBJ se dira comme tous les fans des Browns qui auront fait le déplacement: qu'ils auraient mieux fait de rester chez eux.
6-2.

- Week 9: Ravens - Patriots:

Pour moi le match le plus difficile de la saison.
Imaginez: le froid de novembre, la banlieue de Baltimore, ses trottoirs abimés, son vent glacial, ses fans hystériques, haineux et aussi tarés que ceux des Bills, et nos Pats qui enchainent leur 9eme match de la saison, à l'extérieur, chez un gros rival de l'AFC, dans un stade comble, dont tous les fans ne sont venus que pour une seule chose: voir leur équipe prendre le dessus sur la dynastie Pats et prouver qu'il faut dorénavant compter sur eux.
Je sais pas vous, mais moi ça me pique déjà...
Ce sera dur. Très dur...
Pas que je crois un instant en leur jeune QB Lamar Jackson, vous savez ce que j'en pense, je ne vais pas en rajouter, le pauvre... Non, mais les Ravens ont toujours été une équipe difficile à manœuvrer, avec des joueurs durs sur l'homme, toujours prêts à jouer "sale", et toujours avec une grosse défense prête à faire mal. C'est à coup sûr un match qui fera des blessés, et la trêve d'un match qui suit tombera à point!
Je nous vois donc perdre face à une des meilleure défense de la ligue, et pressés de prendre une semaine bien méritée de repos après 9 matchs difficiles.
6-3

- Week 10: bye week

- Week 11: Eagles - Patriots:


Nouveau gros match! Mais non, puisqu'on vous dit que notre calendrier est facile! lol
Se déplacer à Philly n'est jamais simple non plus. Très gros public, très chaud, qui détestent les Pats encore plus que d'autres et qui voudront prouver la suprématie de leur équipe dans ce nouvel affrontement, le premier depuis un certain Super Bowl...
Après le match le plus difficile pour moi (face aux Ravens), ce sera là pour moi le match le plus indécis. Mais après un week de repos, et notre Bill plus grand stratège que ce sport ai pu connaitre, je ne suis pas inquiet. Ce match tombe donc aussi bien que celui des Ravens tombait mal.
Victoire de nos Pats qui feront taire et la critique (qui comme chaque année aura commencé à émerger autant dans les rangs de nos fans que chez les haters ou les commentateurs (Shannon si tu nous entend...) et au passage le public de Philly!
7-3

- Week 12: Patriots - Cowboys:


Gros match en perspective face à une équipe que beaucoup voit comme prétendant au titre NFC, et qui aura bien entendu pour moi une saveur toute particulière. L'affiche la plus belle que j'ai pu voir dans ma vie entre mes Pats et mon équipe préférée hors-Pats, en quelque sorte "mon" match.
Autant dire donc que je connais un peu les équipes qui seront sur la pelouse et que je peux parler de ce match même 6 mois à l'avance.
Ce match est l'un des matchs qui semble le plus excitant et équilibré, mais c'est pour moi l'un des matchs qui sera le plus facile. Le duel de QB et le duel de coach, tourneront forcement à notre avantage. Victoire sûre et rassurante à la maison, et gros coup dur pour les Cowboys qui comprendront tous les progrès à faire pour faire partie un jour des réels prétendants au titre.
8-3

- Week 13: Texans - Patriots:

Rhooo... que de souvenirs à la lecture de ces 2 noms d'équipes... Plusieurs d'entre vous seront à coup sûr de mon avis. La réunion du FCFNEP 2018, la première aussi nombreux, organisée par le bureau de Mr Kraft... à jamais dans nos mémoires!
Ce sera donc la revanche de ce match, mais ce sera surtout un tout autre match! Ce sera en effet à Houston, en week 13 et pas en ouverture de saison, et face à une équipe meilleure et plus expérimentée.
On parle ici de Texans que certains voient prétendants au titre NFC, qui auront à cœur de prouver leur progrès et qu'ils sont aptes à battre toutes les équipes chez eux, même les champions en titre.
Match difficile donc une nouvelle fois. Match piège? Peut-être... Défaite? Possible.
8-4

- Week 14: Patriots - Chiefs:

Je vous jure que notre calendrier est facile! Si, si, puisqu'ON VOUS LE DIIIT! (ils sont fous...)
Bon, que dire que vous ne savez pas déjà à propose de cette affiche.
Ce sera LE match de la saison. Celui que toute la NFL et ses fans attendent déjà. Celui qu'on attend tous.
Deux options, soit Mahomes et ses copains prennent le contrôle et on leur cède le flambeau, soit ils deviennent les nouveaux Steelers, ceux qui doivent toujours nous battre, mais qui n'y parviennent que très rarement.
Qu'en sera-t-il? Difficile de le prévoir, surtout 7 mois avant. Mais je pense que les Chiefs ont de quoi nous inquiéter et prendre leur revanche. Je les imagine nous battre (enfin). J'espère me tromper bien-sûr...
8-5

- Week 15: Bengals - Patriots:


Autant vous dire qu'à 8-5 ce match s'annonce comme un piège. Autant vous dire aussi qu'on lira de tout à ce moment là, que certains nous verront plus que l'ombre de nous même, et que Tom se verra conseiller de partir à la retraite... On rira beaucoup quoi.
Sauf que ces gens là, ces "fans" (je mets des guillemets bien-sûr) là ne connaissent pas le football. Peut-être le soccer. Mais pas le football américain.
Ce jour là, nous affronterons l'une des équipes les moins fortes de la saison, parfait pour faire taire les critique. Sauf, que pour rajouter un peu à la difficulté de notre schedule, nous les affronterons chez eux. Jamais facile donc, ces matchs de fin de saison qu'il faut absolument aller gagner à l'extérieur pour engendrer des victoires dans la course aux playoffs.
Il faudra sortir le grand jeu, mais nous savons combien les Pats sont bons une fois la machine lancée.
Elle n'est pas encore lancée, mais c'est ce match qui la lancera. Aucun doute sur l'issue de ce match: ce sera une victoire à Cincinnati.
9-5.

- Week 16: Patriots - Bills:

La revanche du match aller où je nous voit perdre. Les Pats remontés comme des pendules voudront à tout pris effacer l'affront de ce match aller et seule la victoire sera admise. Attention chers Bills, ça va piquer. Grosse victoire des Pats qui, ça y est, sont déjà lancés dans la bataille des play-offs!
10-5.

- Week 17 et dernier: Patriots - Dolphins:

Nouveau duel de division. Nouveau match à domicile. De même que le match face aux Bills, les Pats n'envisageront que la victoire, et c'est ce qui devrait se passer. Pas de problème face à des Dolphins dépassés qui sont déjà en vacances depuis quelques semaines. Notre cerveau est déjà aux play offs (à la wild card?).
11-5.

Fiche finale: 11-5.



Voilà. Vous le voyez donc, je mise sur une fiche similaire à celle de l'an dernier. J'avais misé sur 11-4 et nous avions fait 10-5, sera-t-elle cette fois de 11-4 parce que j'ai misé sur 10-5? lol Je l'espère, et c'est possible mais ce sera dur, surtout quand on sait que je donne les Pats vainqueurs contre les Eagles, les Cowboys ou les Giants. Une défaite face à l'une de ces équipes et c'est déjà au contraire une fiche avec seulement 9 victoires qui se profilerait à l'horizon.
Prudence donc cette année, et par pitié, arrêtez de croire que ce calendrier est simple, car il ne l'est pas (parole d'ex Pats), et par avance aussi s'il vous plait ne nous refaite pas non plus le coup, si, à la différence de ce que je prévois, nous perdons en week 11 face aux Eagles et que nous nous retrouvons avec une fiche de 6-4, non,ça ne sera pas la crise, non, nous ne serons pas condamnés et non Tom ne sera pas trop vieux! lol


Allez va, bonne semaine, et surtout bonne préparation à la draft!!!! Car ça approooooooche!!!!!!!!!!!!!

GO PATS! GO FCFNEP! PARTOUT, TOUJOURS!


PsychoPats.

mercredi 20 février 2019

Billet d'humeur (rumeurs)


Chers membres,

Ca y est, le Super Bowl est passé et nous sommes dans l'intersaison. Ce moment tant attendu par les fans ou les journalistes pour balancer des bruits, des rumeurs et racoler. Car intersaison, rime avec rumeurs. Et qu'est ce qu'il faut pas entendre...

Je peux en effet vous dire que quand on est un tout ptit peu proche d'un club et de certaines personnes qui sont elles très proches du club, on rigole bien (mieux vaut en rire...).
Alors comme ça OBJ serait en partance pour les Pats? lol
Et Antonio Brown devrait pas tarder? re-lol
Tiens tiens on entend plus parler de Bell... Étonnant. Re-re-lol
Par contre, on dit beaucoup de bêtises, mais personne ne parle de notre TE de légende Ben Coates qui devrait entrer dans les sélectionnés pour l'intronisation au Hall of Fame sous peu, alors que ça c'est quasi sûr que cela va se faire... Personne ne parle non plus de Gronk qui veut remettre le couvert (on commence à peine à en entendre parler aujourd'hui alors que nous le savons ici depuis une semaine...). Personne ne parle d'un possible retour de Gordon à la maison malgré ses progrès en institut et la bague qu'il a reçu de la franchise après le titre. Amusant...

C'est fou ce que les journalistes et les fans peuvent être prévisibles (et parfois risibles).
L'art de faire de la polémique et du buzz plutôt que de l'info, mais bon, finalement c'est juste dans l'air du temps! #GénérationRéseauxSociaux

Quoi qu'il en soit, même si je suis moins présent sur ces réseaux (on se demande bien pourquoi), je reste néanmoins pas très loin, toujours à l'écoute d'une info. Non, pas une rumeur, une info.
En effet, attention à ne pas parler de ce qui n'est pas sûr. Ainsi, que ce soit pour Gronk ou pour Big Ben, nous n'en parlons que très peu au FCFNEP, et attendions d'être sûr de nous pour avancer une info. (certains sites, et certaines chaines même nationales devraient s'inspirer de notre (pourtant) non-professionalisme!)

Mais la bonne nouvelle, c'est que tout ça m'a donné envie d'écrire, m'a donné envie de vous pondre ce billet d'humeur! D'abord pour porter un grand coup de gueule, et puis finalement plus pour aller dans le positif (c'est plus mon tempérament) et écrire ces lignes dans un seul but: celui de féliciter mon staff! Le staff du FCFNEP, qui est toujours aux aguets mais jamais là pour racoler, et ce même quand je leur balance un scoop ou une piste dans une discussion privée.

Merci donc mes amis, vous êtes dignes du FCFNEP, ou du moins de l'image que je m'en suis toujours faite, et de celle que j'ai toujours voulu donner. Bravo à vous donc pour votre humilité, votre travail, et surtout pour toujours savoir rester humbles. J'espère que cette nouvelle saison qui commence (déjà!) saura garder le même cap et la même ligne de conduite, et apporter aux membres les plus fidèles cet état d'esprit exemplaire que je souhaite depuis le premier jour.

Merci donc à vous: Cédric, Jean-Jacques, Cyrille, Arthur, Claire, Igor, et aux nouveaux venus: Flo et Pierrot. Merci aussi à ceux qui m'ont tant aidé ces dernière années, qui ont su être l'âme du staff du FCFNEP et qui vont voler vers d'autres horizons: Enzo, Régis et Vincent. Merci à vous mes amis, merci à vous mon staff, vous m'aidez tellement dans la direction que j'ai toujours voulu avoir au FCFNEP... Vous êtes dignes de ce fan club mais aussi de cette franchise, car comme un Tom Brady ou un Robert Kraft, vous êtes de belles personnes qui donnez toujours le meilleur, et ça ça n'a pas de prix.

Go Pats. Go FCFNEP.


Votre PsychoPats.

mardi 12 février 2019

L'humeur du jour (retour sur terre)

Chers membres,

Voilà une semaine que le rêve de ma vie a eu lieu.

Il y a une semaine je me réveillais à Atlanta le yeux collants (pleurs de la veille oblige), un smile figé et des souvenirs plein la tête qui ne me quitterons plus jamais. Il y a une semaine, je prononçais au réveil ces mots là: "Putain, je l'ai fait. Putain, j'étais au Super Bowl... Je les ai vu soulever devant moi le Lombardi."
Flo, membre du FCFNEP, mon acolyte pour ce voyage (qui l'était déjà aussi en septembre! Un autre fou quoi!) était dans le même état; on se regardait et on souriait, puis on se tapait dans la main... "On y était putain... On est champions!" Le rêve avait eu lieu, et bien lieu.

Aujourd'hui, cela fait donc une semaine, et là ou d'habitude je me dis "Pfff... Plus de football pendant 6 mois...", cette fois je me dis: "..."; non en fait je me dis rien, je souris tout simplement. Toujours un peu hagard de ce rêve éveillé vécu, et des étoiles plein les yeux. Nous sommes Champions, et cette année j'ai un peu l'impression de l'être encore plus. L'impression d'avoir presque été dans l'équipe... Et ça, à la différence des fins de saisons précédentes, de l'après Super Bowl, c'est quelque chose qui dure...

Je suis bien-sûr conscient de la chance que j'ai eu, car outre le travail, la besogne, et le courage qu'il m'aura fallu pour épargner toutes ces années afin de pouvoir me rendre sur place pour vivre cela, je suis aussi conscient que j'aurais pu comme les fans des Rams: me déplacer pour voir une défaite. Et là, qu'est-ce que cela aurait été dur...
Je me suis souvent repassé en boucle les images de mon déplacement à Indianapolis y a plus de 10 ans, lorsque je revenais en France avec une défaite en finale AFC contre les Colts ennemis de toujours. J'ai beaucoup pensé à ce match, dans l'avion, dans les rues d'Atlanta, et je me disais: "Non, ça ne peut pas t'arriver 2 fois, non, cette fois tu es là pour prendre ta revanche, et l'emporter! Tu es là pour voir Tom et Chouchou soulever le Lombardi!" Et c'est ce qu'il s'est passé.
Donc oui, je sais que là il m'aura fallu de la chance, et du ressenti. Notamment du ressenti quand l'an dernier après avoir longuement hésité, je décidais de ne pas me rendre à Minneapolis pour aller voir Patriots-Eagles au SuperBowl 52, et de nouveau du ressenti quand je décidais après la victoire contre les Chiefs cette saison que le signe indien était vaincu et qu'il fallait que je le fasse!
Chance et ressenti auront donc été les maitres mots me concernant, mais finalement en y réfléchissant, n'ont-ils pas été aussi ceux de nos Pats?
De la chance, quand le ballon de leur kicker s'éleva dans les air avant de passer à gauche des poteaux...
Et ressenti, quand Julian "miniDrew" hurlait ironiquement dans les oreilles de Tom: "Tu es trop lent! Tu es trop vieux!" sur le terrain des Chiefs, après la victoire, comme un message lui disant: "Tu vas voir ce qu'on va leur montrer à tous ces haters, à tous ces Max, Shannon Sharpe et consort, à tous ces médias, ESPN les premiers, à tous ces fans qui nous avaient enterrés après 3 matchs, au monde entier!". Le ressenti, que la victoire finale et le titre suprême tait possible...

Mais en plus de cette chance et de ce ressenti, il aura fallu beaucoup de travail et de calme. Du calme oui, car là ou certains ont tremblé (souvenez vous de nos clés pour ce match lors de la Grande Emission!), d'autres ont assuré.
Là ou un Goff à tremblé, Tom (malgré un match en demi-teinte) a mené le drive final avec cette passe à Gronk nous menant au TD final. Là ou un Cooks a laché le ballon, un Gilmore a intercepté. Là ou un Donald n'a pas sacké Brady, Hightower a sorti le match. Là ou notre Oline a été énorme, Gurley n'a pas dépassé 40 yards...
Du travail aussi, car pour aboutir à tout cela, le travail de nos coach, de nos joueurs et de toute la franchise aura été énorme. Que dire de Forles et de la défense qu'il nous a proposé? Que dire de son travail effectué en... UN AN seulement?!!
Cela fait des mois que j'explique sur les réseaux sociaux à certains que ça n'est pas Tom tout seul ou même Belichick tout seul, mais bien la franchise en entier qui fait qu'on en est là aujourd'hui. Comment oublier Forles, Scarnecchia et consort?
Mais outre ces partisans primordiaux de la victoire finale, je veux vraiment remercier Mr Kraft. Non, pas seulement parce que sans lui le FCFNEP n'aurait pas pu organiser son premier voyage officiel en septembre dernier, mais surtout parce que c'est lui qui a su amener la franchise là où elle est aujourd'hui.
Il y a encore 20 ans, nos Pats n'avait pas gagné un titre, et j'espérais toujours que Drew nous emmène une nouvelle fois au Super Bowl (après l'épisode de 1996 et notre défaite face aux Packers) pour espérer remporter enfin notre premier titre! 20 ans plus tard, nous en avons SIX (!) et sommes l'équipe la plus titrée de l'histoire... tout simplement.
Aucune équipe, je dis bien aucune sauf les Pats, et donc aucun fans sauf nous, n'ont eu la chance de vivre cela. (Les Steelers ont 6 titres aussi, mais ils les ont gagné sur plusieurs décennies. Les Cowboys en ont 5 et pareil, des titres dans les années 70 puis 90...)
Et bien, tout cela est dû au flair de Robert Kraft, c'est lui qui est allé cherché Bill, c'est lui qui avait au préalable engagé Bill Parcells, c'est lui qui n'avait pas fait partir l'équipe dans le Connecticut, etc... Sans lui, je ne serais pas là en train d'écrire ces mots et vous de les lire...
Réalisons donc là aussi, à quel point nous avons de la chance... A quel point ce que nous vivons est unique et à quel point plus jamais cela ne se reproduira.

Voilà pourquoi, aujourd'hui, une semaine après ce moment à jamais gravé dans l'Histoire, là ou d'habitude je pense tête baissée à la lointaine saison prochaine avec envie, je suis cette année heureux, la tête haute, casquette du Super Bowl LIII trônant dessus, ne pensant à aucun moment au futur, savourant juste la chance immense que j'ai eu de vivre ces moments uniques, mesurant cette chance que nous avons tous..., et j’apprécie tout simplement cela.

Ainsi, je vous souhaite une bonne off-saison à tous chers membres, off-saison que je vous souhaite aussi apaisée que sera la mienne, et vous remercie pour votre fidélité pour cette saison 2018-19 de rêve.

GO PATS. GO FCFNEP.


Le PsychoPats.

jeudi 31 janvier 2019

L'humeur du jour (départ)


Chers membres,

Il y a des humeurs du jours différentes d'autres, avec plus d'émotion et d'affect...

Comme beaucoup d'entre vous j'ai un jour dit devant ma télé "un jour j'irai voir les Pats jouer". C’était pour moi dans les années 90, quand après des années noires passées à supporter une équipe qui était la risée de toute la NFL, un certain Drew Bledsoe était drafté par notre nouveau coach plein d'ambition: Bill Parcells. Fan de la première heure de Drew en université, j’étais là le plus heureux des fans, et me promettait à moi même qu'un jour j'irai voir celui qui nous faisait espérer des jours meilleurs, jouer au Foxboro Stadium.
Quelques années plus tard vous le savez sans doute si vous êtes membres depuis longtemps, en plus d'aller le voir jouer, j'avais la chance de le rencontrer et échanger longuement avec mon idole.
Je me dis alors que le rêve était devenu réalité. Mais non, les rêves doivent grandir, toujours...
Ainsi quelques années plus tard, après être retourné à Foxboro et avoir pleuré devant ma télé devant le FG victorieux d'Adam Vinatieri, je me promettais d'aller cette fois au nouveau Gillette Stadium pour soutenir celui qui devenait notre nouveau leader: un certain Tom Brady.
Une fois ce nouveau pèlerinage fait, je me disais que le rêve était trop beau... Ou quoi que... Peut-être pourrions nous aller plus loin... Je me promettait alors d'aller voir un jour jouer les Pats... en play-offs! Puis après ça, c'est là que je me dit un jour... que s'ils y retournent, pourquoi pas aller les voir un jour au Super Bowl....
Le Super Bowl. Rien que de prononcer cette association de 2 mots, cela peut donner des frissons.
Ainsi je me promettais (comme beaucoup je pense) la folie suivante: "Quand je serais plus grand/vieux, je me payerai cette folie."
Je me mettais alors à y penser sérieusement, et c'est quand nous nous retrouvâmes au SB contre les Seahawks, que je me posa réellement la question...
Mais non, trop cher, trop fou.

Puis, peu de temps après il y eu ce match contre les Falcons dans ce Super Bowl de folie, mais pareil. Trop tôt, trop dingue. Pas possible.
Mais les regrets apparaissaient quand quelques jours après quand je réalisais ce que nous venions de vivre devant notre écran... Et je me disais "Putain, tu aurais dû y aller..."
Mais l'année dernière c'est l'inverse qui se produisit: "Ouf, heureusement que je n'y suis pas allé!". J'avais réellement hésité en plus, certains membres le savent, j'avais vraiment failli aller voir Eagles-Patriots.
Honnêtement, allez voir les Pats et les voir perdre, ça fait partie du jeu, ça m'est déjà arrivé, et même si la victoire est toujours magique, aucune défaite ne m'a jamais gâché un voyage aux USA pour voir les Pats, pas même une défaite à Indy chez les Colts de Manning, c'est dire!
Mais là, face à des Eagles à l'état d'esprit douteux, au trash talk incessant, et surtout des fans haineux, qui semblaient encore plus anti-Pats que fan de leur équipe, je crois que j'aurais pas aimé...
Ainsi, je me fit une raison. Le Super Bowl, ca ne serait pas pour demain... Surtout que Tom vieilli et que ça n'est pas sûr qu'il y retourne un jour...
Je commençais secrètement un deuil...
Sauf que le GOAT ne dit jamais son dernier mot et que quand après la victoire des Chargers, je me dis un soir "Putain, mais s'ils y retournent, qu'est ce que je fais...?" La question était posée!
Et la victoire en prolongation face aux Chiefs termina d'y répondre: "je voulais aller voir les Pats au SuperBowl!"

C'est donc à la veille de mon départ pour Atlanta que je décide de m'adresser à vous chers membres, et vous dire la chose suivante: n’arrêtez jamais d'y croire. On en a beaucoup parlé cette saison, on a beaucoup écrit sur le sujet, beaucoup parlé de ceux qui nous expliquaient que cette année serait une année sombre, et bien cette année sombre me verra vous représenter dans quelques jour au Mercedez-Benz Stadium avec mon maillot des Pats et ma casquette, mais surtout avec notre drapeau du FCFNEP!
On sera donc dans quelques jours TOUS là, TOUS ensemble! Oui tous! Même ceux qui n'y croyaient pas/plus... Vous serez tous là avec moi et le membre Flo qui m'accompagnera. Donc, n'oubliez jamais de TOUJOURS Y CROIRE, car en football, TOUT EST POSSIBLE, TOUT, même de se retrouver à choisir quel maillot on enfilera pour aller supporter son équipe au Super Bowl dans quelques jours...

GO PATS! Et (je crois qu'il n'a jamais été autant de circonstance): le Fan Club Français des Patriots, PARTOUT, TOUJOURS !!!!!!!!!!


Votre PsychoPats de Président.